Faut-il plafonner le jackpot des loteries ?

En termes de protocole, chaque loterie a ses propres règles. Qu’elles soient privées, publiques, nationales ou internationales, ces règles peuvent grandement changer le fonctionnement et l’aspect d’une loterie. Alors qu’en soi, le principe reste le même : trouver tous les bons numéros et décrocher le jackpot de plusieurs centaines de millions d’euros.

Jauge indiquant une limite de fonctionnement
https://www.flickr.com/photos/fujur/5328120486

Des loteries plafonnées

On peut très clairement voir une nette différence entre les jeux de hasard américains et européens. Si aux États-Unis, les loteries telles que le PowerBall ou le Mega Millions ne sont pas plafonnées et permettent parfois de remporter des jackpots indécents (plus d’1,5 milliard de dollars), en Europe, c’est différent.

On a très vite compris que les gens aimaient gagner beaucoup pour changer de vie du jour au lendemain. Mais on a aussi compris qu’ils souhaitent avoir plus de chances de remporter la somme fatidique du million d’euros. En effet, le jackpot maximal de l’Euro Millions est fixé à 190 millions d’euros. Quoi qu’il arrive, ce seuil ne peut être dépassé, et on ne va pas se mentir, aucun grand gagnant ne s’est plaint de ne pas pourvoir gagner plus.

Grâce à l’excédent permis par ce plafonnement, l’Euro Millions propose, suivant le pays dans lequel la loterie est installée, de devenir millionnaire par des tirages complémentaires. Par exemple en France, le lancement de My Million a permis d’augmenter la participation des joueurs car leurs chances de remporter un million d’euros se sont également vues augmentées.

On a donc d’un côté des loteries aux jackpots illimitées mais quasiment intouchables (ou par quelques personnes) et de l’autre, un jackpot certes amoindri mais dont le tirage offre une chance de plus de devenir millionnaire.

Étiquetté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam