FDJ et SC100 : intelligence collective et présence numérique

Sur SuperChance100-Avis, on a pour habitude de vous faire part de témoignages concernant votre jeu en communauté pour participer à l’EuroMillions. Mais cette fois-ci, on s’est plutôt laissé inspirer par le témoignage de Stéphane Pallez, directrice générale de la Française des jeux (FDJ).

Bras d'hommes tenant des billets de banque.
https://www.flickr.com/photos/68751915@N05/

En 2016, la femme d’affaires a permis à la société de dépasser ses précédents records de vente en franchissant le cap des 14 milliards d’euros. Quel genre de leadership lui a permis d’engendrer un tel résultat ? « L’intelligence collective dans l’entreprise », répond-elle. Stéphane Pallez considère que le schéma selon lequel le dirigeant détient LA bonne vision est dépassé. Plus on croise et met en commun les expériences, plus on s’enrichit.

Communauté, la base de SuperChance100

C’est justement l’idée développée par SuperChance100 également. Depuis 2008, la société S.A.G., détentrice de SuperChance100, part du principe que plus vous vous rassemblez, plus vous démultipliez vos chances de remporter le jackpot. Évidemment, se mettre à 150 pour jouer des centaines de grilles d’EuroMillions, cela semble plus porteur que de le faire chacun de son côté.

D’autre part, dans le discours fait par Stéphane Pallez pour le compte de Bpifrance, la directrice à la carrière brillante expliquait qu’elle avait acquis la conviction qu’une entreprise n’échappe pas à la transformation numérique. Et d’ajouter : « le leader de la transformation numérique, c’est le client. » C’est aussi un point sur lequel SuperChance100 s’est positionné dès le départ, pour faciliter l’accès de tous au jeu en ligne, bien au-delà des frontières.

Étiquetté , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam