Gagner à l’EuroMillions en couple, ça soude ou ça divise ? -1

Gagner à l’EuroMillions, le rêve évidemment ! La vie s’éclaircit, les problèmes d’argent n’en sont plus, on se fait plaisir, on gâte sa moitié, voire, elle se gâte toute seule. Il existe en effet des situations où, si l’on est en couple, le gain est commun.

Deux alliances sur un lit de roses blanches.
https://www.flickr.com/photos/stacylynn/

Les mariés partagent ?

On pourrait se dire qu’une personne qui gagne à l’EuroMillions jouit individuellement de sa chance et que par générosité elle en fait profiter ses proches. Dans les cas du mariage, c’est un peu plus compliqué.

Dans les cas d’unions civiles sans contrat, cela s’appelle la communauté réduite aux acquêts, il est considéré qu’une fois mariés, les revenus des deux membres du couple sont communs (de même que les achats, les biens et les dettes). Ainsi les deux époux bénéficient ensemble du jackpot. En général, la situation ne crée aucun souci dans le couple, profitant à deux de l’aubaine. C’est évidemment la même chose pour une union sous le régime de la communauté universelle, et dans le régime de la participation aux acquêts. En fait, il n’y a que dans le cas de la séparation des biens que le gagnant garde son gain individuellement.

Il y a eu de rares cas où cela a posé problème, par exemple celui d’un couple en train de divorcer, l’époux a alors remporté un gain important à la loterie avant la prononciation du divorce. Le gagnant ayant caché sa chance, la somme n’a pas fait partie des revenus pris en compte pour la séparation des biens et le calcul des pensions des enfants. Une fois le pot-aux-roses découvert, la situation a quelque peu changé dans la famille…

Dans un autre couple, l’une des parties a tenté de garder son gain en prétextant que la chance était individuelle (ça se discute !). Le juge a tranché, il a fallu respecter le régime du mariage et partager.

Étiquetté , , , ,