La facétie du ballon de rugby

Le rugby fait partie des sports collectifs dont la spécificité est de parcourir le terrain avec un ballon dans les bras. Avec sa forme ovale et ses trajectoires imprévisibles, le ballon anime cette confrontation sportive au même titre que les chocs des corps et les actions endiablées des joueurs. Superchance100, votre communauté pour remporter l’Euro Millions, dédie cet article au paramètre hasardeux du rugby : le curieux ballon ovale.

Photographie de joueurs de rugby se disputant le ballon.
https://www.flickr.com/photos/krb_events/13373929134/in/photostream/

But !

L’objectif du jeu est de faire entrer le ballon dans le camp adverse et plus précisément de lui faire toucher le sol dans l’en-but afin de marquer le plus de points avant la fin du temps imparti. Il est impossible de le lancer à la main en direction de l’en-but adverse, sauf s’il s’agit d’un envoi par coup de pied. Mais pourquoi utiliser un ballon de forme ovale ?

L’origine du ballon ovale

Les premiers ballons de rugby étaient ronds, constitués à partir d’une vessie de porc gonflée. Mais cette forme est abandonnée en 1840 car il est difficile de conserver le ballon dans les bras en courant. La forme du ballon ovale traditionnel est alors officialisée grâce au cordonnier William Gilbert.

Conserver le ballon est alors plus facile mais une fois lâché, c’est une autre histoire. La balle semble alors animée d’une conscience qui lui est propre. Un petit démon farceur qui n’a aucun respect pour la bravoure de ces guerriers en short cherchant à le maîtriser.

L’excitation de l’inattendu

Jean Lacouture, écrivain et journaliste français à qui l’on doit l’écriture des biographies de nombreuses personnalités, a maintes fois exprimé son amour pour ce sport. «Le ballon, c’est ce qui fait mon attachement à ce jeu, à sa formidable fantaisie», raconte-t-il.

«Vous ne savez jamais ce que fera un ballon, non seulement quand il rebondit, mais même en l’air, poursuivait-il. C’est délicieux. C’est vraiment un jeu où l’inattendu est fort, où la poésie est forte.»

L’ancien joueur et entraîneur Daniel Herrero, conte aussi son expérience du ballon ovale. «La balle a plus d’humour que les humains. De par sa nature, elle sera toujours plus imprécise, plus coquine, plus impertinente. Tu l’attends quelque part et elle va ailleurs. C’est terrible… Elle est toujours plus forte que la rationalité humaine. Quels que soient les efforts du meilleur coach du monde, il ne pourra jamais maîtriser la course folle de la balle.»

It’s alive !

Spectateurs comme joueurs sont fascinés par ce ballon. Henri Garcia, historien du rugby explique que cette forme change tout. C’est ce qui fait le charme de ce sport. Il ajoute :

«Le ballon a une vie à lui. Un ballon rond, c’est tout con : ça roule et ça rebondit toujours pareil. Le ballon ovale a sa personnalité, ses caprices. Il est vivant. On n’a jamais pu réussir à maîtriser la direction d’un ballon qui tombe, c’est la loterie».

En effet, le ballon ne roule pas, il sautille. Il ne rebondit pas, il vagabonde.

Les jeux sont faits

Le hasard devient alors un composant de la victoire. Le joueur doit parier sur le rebond. Tout le public est alors dans l’attente du choix du ballon. À quelle équipe offrira-t-il ses faveurs ?

C’est cette incertitude qui rend le jeu encore plus excitant. Le hasard stimule votre envie de jouer à l’Euro Millions. L’excitation de découvrir chiffre par chiffre, étoile par étoile, la possibilité d’avoir une grille d’Euro Millions gagnante entre les mains fait aussi partie du charme de ce jeu.

Étiquetté , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam