La signification des tatouages

Outre l’aspect décoratif, se faire tatouer le corps exprime le désir d’inscrire littéralement dans sa chair son histoire personnelle. Pour certains individus, le tatouage a pour vocation d’exorciser une peine. Pour d’autres, avoir un motif unique incrusté dans l’épiderme agit comme un charme de protection stimulant la chance. Dans cet article, SuperChance100 vous dévoile une autre astuce pour tenter de remporter l’Euro Millions.

Photographie de plusieurs paires de jambes dont une avec des tatouages en forme d'as de pique sur chaque mollet.
https://www.flickr.com/photos/nwardez/4642393645/

Force

L’histoire du tatouage est marquée par un passé culturel très riche. Sa création n’a pas d’origines communes, ce qui le rend d’autant plus mystérieux. En effet, cet art est né un peu partout sur le globe offrant aujourd’hui une diversité impressionnante de techniques et de formes. Par exemple, les tatouages traditionnels des tribus des îles du Pacifique, des Amérindiens et des Maoris ont donné naissance à une catégorie majeure du tatouage : le style tribal. Les traits noirs, caractéristiques de cette peinture corporelle, se distinguent par une excellente connaissance de l’anatomie. Conçue pour souligner la musculature et les lignes naturelles du corps, les motifs abstraits traduisent une volonté de relier le corps et l’âme. Beaucoup de sportifs ont adopté ce style pour réveiller leur potentiel physique. C’est le cas notamment de Mathieu Debuchy, footballeur international français, qui a choisi de se tatouer sur le bras un dessin spirituel issu de la culture polynésienne, un guerrier.

Photographie du tatouage sur le bras de Mathieu Debuchy.
https://www.flickr.com/photos/goonerpower/14753245907/

Courage

Durant de nombreux siècle, le tatouage était considéré comme une coutume impie dans la culture occidentale. Par ailleurs, mutiler volontairement son corps est encore méprisé dans de nombreux pays. Toutefois, en Europe, le tatouage connait un nouvel engouement et s’affranchit petit à petit de son image négative depuis les années 90. Cette tendance devient alors un moyen de revendiquer son originalité pour séduire, provoquer voire même renaître. Un tatouage peut en effet être vécu comme un véritable rite et se rapporte souvent à un événement important de la vie, bon comme douloureux. Naissance, décès, amour, rupture, les raisons qui amènent à se faire tatouer sont souvent pleines d’émotions. Exemple récent ayant fait le buzz, le destin d’une jeune femme victime d’une agression sexuelle. C’est sur le réseau social Twitter qu’elle partage avec la toile son combat émotionnel. Elle exprime son souhait de se faire tatouer une reproduction manuscrite d’une phrase de la main de son auteure favorite, JK Rowling. « Expecto patronum », cette formule magique issue de la célèbre saga Harry Potter est pleine de sens pour la jeune femme car elle signifie « je cherche un défenseur ». L’auteur répond à sa requête en quelques minutes avec le message : « J’aime que tu travailles à te guérir et à te protéger. Tu le mérites. J’espère que ça t’aidera ».

Sagesse

Cette vocation de protéger n’est pas inconnue des peuples d’Asie du Sud-Est. Le Sak Yant désigne l’art de tatouer des mantras et ne peut être pratiqué que par les moines bouddhistes ou les prêtres brahmanes. Ces dessins sacrés composés de prières bouddhistes ou d’incantations chamaniques sont considérés comme magiques et octroient à leur porteur force, richesse, santé ou protection. Selon la tradition, plus le symbole est près de la tête, plus il sera puissant. Ce tatouage empreint de spiritualité se réalise en suivant un rite très précis. Avant sa réalisation, la séance débute par un chant sacré. Par la suite, pour activer le pouvoir du tatouage, la cérémonie doit s’achever par la récitation de mantras. De plus, il existe un code de conduite à respecter pour préserver l’âme et la puissance du charme. On retrouve notamment dans ce code quelques commandements des religions occidentales comme ne pas tuer, ne pas voler, ne pas commettre d’adultère, ne pas mentir et respecter son corps.

Photographie d'un dos entièrement tatoué de Sak Yant.
https://www.flickr.com/photos/ndayla/5307727157/

Si vous souhaitez invoquer la bonne fortune pour gagner à l’Euro Millions, les motifs tels que la coccinelle, l’hirondelle, la lune, le chiffre 6 peuvent vous aider.

Étiquetté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam