Le pouvoir du langage corporel

Sur SuperChance100 Info, on s’intéresse au hasard et à la chance, ainsi qu’à tous les outils qui nous donnent un semblant d’impact sur eux. Pour autant, les individus qui cherchent à remporter l’Euro Millions ne sont pas sans savoir qu’on n’a aucune prise sur les tirages de la grande loterie européenne. Toutefois, parmi les nombreux domaines que l’on peut espérer décrypter et influencer, il y a la communication. Plus précisément, celle non verbale. Et cela peut servir certains joueurs, ceux qui touchent leur bille au poker notamment. Ce que vous ne dites pas, peut-être que votre gestuelle le trahit.

Deux hommes discutent devant un jeu de poker.
https://pixabay.com/fr/editors_choice/

Albert Mehrabian, professeur de psychologie à l’Université de Californie (Los Angeles) a réalisé deux études comportementales en 1967. Elles ont révélé que 55 % de la communication est visuelle et passe par l’interprétation des signaux du corps. 38 % de la communication se jouent sur l’intonation de la voix et seulement 7 % sur les mots directement. Étonnant, non ? Il existe même un terme pour définir ce que l’on capte de l’esprit via le langage corporel, c’est la synergologie. Il a été inventé par le consultant et spécialiste de la communication Philippe Turchet, en 1996. Ce concept est très étudié et touche à bon nombre de disciplines relatives aux sciences humaines.

Décodage du visage

Diplômée et enseignante de graphologie et de morphopsychologie, Martine Tardy délivre des clés de compréhension du comportement dans son ouvrage Décoder la gestuelle de votre interlocuteur. Cela peut servir à chaque individu qui souhaite comprendre qui il a en face de lui, et peut être utile pour contrôler sa propre image, des pieds à la tête. Quelques exemples pour étayer ce propos ?

Partons de ce par quoi passent les expressions les plus visibles : le visage. Notons qu’un regard droit et planté dans celui de l’interlocuteur peut signifier une provocation, de l’intérêt ou un fort désir. C’est là qu’on se rend compte que le contexte de la situation est primordial pour aboutir à une analyse juste. Si le regard est vague, plutôt centré, c’est que l’individu s’interroge, il doute. De manière générale, des pupilles dilatées signalent des émotions positives. À l’inverse, des pupilles rétractées trahissent des sentiments négatifs tels que la peur ou le mensonge.

Et puisqu’on en est au visage, sachez qu’un sourire franc ne dure que quelques secondes et réveille les fameuses pattes d’oie. Vous savez, ces rides d’expression logées à l’extérieur des yeux. Souvent, il ne révèle que les dents du haut, contrairement à un sourire plus forcé qui, lui, peut faire état de l’ensemble de la dentition.

Si la tête est haute, c’est que la personne est assurée, confiante. Si elle est basse, c’est qu’elle subit la déception, la tristesse ou la défaite. Enfin, si la tête penche vers la gauche, il semblerait que le pendant émotionnel prenne le dessus. Vers la droite, cela montre que c’est le pôle rationnel qui l’emporte.

Un homme se tient le visage devant un jeu d'échecs.
https://pixabay.com/fr/users/jarmoluk-143740/

Du buste aux doigts en passant par les jambes

En position assise, la spécialiste explique qu’une personne penchée vers l’avant dénote de l’intérêt, de l’implication et un désir d’action, alors qu’un buste reculé montre l’inverse. Un tronc et des épaules droits traduisent de la fierté, de la dignité et du courage. En revanche, des épaules tombantes trahissent une fatigue physique et/ou morale, voire de la déception. Attention au torse bombé qui témoigne d’un amour de soi imposant, voire de mépris. Quant à l’individu qui ne cesse de s’agiter, cela signifie qu’il s’ennuie ou qu’il a hâte de mettre de la distance entre soi et l’autre.

Enfin, attention à vos doigt et vos jambes. Laissez-les tranquilles si vous ne voulez pas qu’on y lise des signaux trop importants. Jouer avec ses doigts, par exemple, trahit de la nervosité, de l’anxiété. Jouer avec une mèche de cheveux peut être un signe de séduction mais aussi de doute, d’hésitation, tout comme lorsqu’on tire sur son lobe d’oreille. L’index sur la tempe et le pouce sous le menton traduisent souvent l’évaluation, et parfois l’ennui. Les mains croisées signalent un besoin de protection, de recul. Un peu comme les jambes croisées qui témoignent d’un signe de défense, de fermeture. Plus positif, les mains jointes en triangle et pointant vers le haut sont un signe d’action. Si elles pointent vers le bas, elles montrent un état d’écoute.

Maintenant que vous possédez quelques pistes, à vous de faire le tri et d’être créatif.

Étiquetté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam