Réussir comme… Malala Yousafzai

Peut-on avoir réussi à 19 ans à peine ? Si vous considérez, comme nous à la rédaction de SuperChance100.info, le site du jeu en communauté à l’EuroMillions, que se battre pour ses convictions malgré tout, avoir une influence internationale ainsi qu’un prix Nobel de la paix, c’est du succès, alors Malala Yousafzai a déjà réussi.

Malala Yousafzai, militante pakistanaise pour l'éducation des filles dans le monde.
https://www.flickr.com/photos/un_photo/

Une ambition : l’éducation

Dans un pays – le Pakistan – aux prises avec les talibans, aller à l’école est déjà difficile. Alors pour une fille, c’est mission impossible. Le père de Malala, Ziauddin, fonde une école pour filles et dénonce publiquement les actions des talibans. Il pousse Malala, alors qu’elle a 11 ans, à tenir un blog pour raconter son expérience de la vie d’écolière dans ce contexte, à l’initiative de la chaîne anglaise BBC. Tel père, telle fille, Malala prend position pour que tout enfant ait accès à l’éducation et devient un exemple au Pakistan et dans le monde.

Ses moyens : conviction et médiatisation

Entre 2009 et 2012, Malala Yousafzai se fait connaître principalement par le biais de son blog et reçoit le prix international des enfants pour la paix ainsi que le prix de la jeunesse pour la paix du gouvernement pakistanais (plus tard renommé prix Malala). Cette attention grandissante lui attire l’ire des talibans. Elle réchappe de peu à une tentative d’assassinat (une balle en pleine tête) le 09 octobre 2012 et les médias lui donnent alors une tribune globale. Après sa convalescence au Royaume-Uni, elle n’a rien perdu de sa volonté et utilise sa notoriété pour continuer son œuvre. Elle prend la parole à l’ONU pour défendre ses projets, écrit un livre, reçoit d’autres prix qui honorent son militantisme, dont le plus prestigieux d’entre eux, le prix Nobel de la paix. Elle n’est encore que lycéenne.

Son bilan : en cours

Par rapport à la jeunesse de la personne et à l’ampleur de son but, il est évident qu’il reste beaucoup à faire. Pour changer les choses, Malala a donné son nom à la journée de défense de l’éducation de l’ONU ainsi qu’à la fondation de son père, et elle travaille à donner aux filles du monde entier la voix et l’importance qu’elles méritent, par l’éducation.

Étiquetté , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam