Réussir comme… Misty Copeland

« La manière dont la danse est entrée dans ma vie était tout à fait inattendue », explique la danseuse étoile Misty Copeland au Time (voir vidéo ci-dessous). C’est sur le destin du « black swan » de l’American Ballet Theatre (ABT) que l’équipe de SuperChance100.info se penche aujourd’hui. Dans la lignée des portraits inspirants, pour les joueurs de l’Euro Millions et les autres, l’Afro-Américaine a sa place toute trouvée.

 

Prodige sur le tard

« J’avais treize ans, je vivais dans un motel avec ma mère et cinq de mes frères et sœurs. Je n’avais jamais pensé pouvoir faire carrière dans un domaine qui me plaît tant, qui me passionne, qui me donne une voix », relate Misty Copeland, cache-cœur blanc et noir, chevelure tirée en chignon et sourire en bandoulière, comme à son habitude.

Treize printemps, c’est tard. Certaines réalisent leurs premiers pas de danse classique à quatre ans. Pour Copeland, c’est à la préadolescence et sur I want your sex, de George Michael, qu’elle se fait remarquer par son prof de sport. La capitaine de l’équipe de pom-pom girls montre déjà de belles aptitudes sur le parquet. On la présente alors à Cindy Bradley, cofondatrice du ballet de San Pedro (Californie), ville dans laquelle Misty a grandi. Grâce à cette opportunité et malgré une vie personnelle tumultueuse, elle se voit proposer des cours intensifs d’été à l’ABT.

Misty Copeland, première danseuse étoile noire de l'Histoire, en pleine représentation.
https://www.flickr.com/photos/notmydayjobphotography/

Black et pulpeuse, mais danseuse étoile

À 18 ans, elle est choisie pour intégrer la structure parmi 150 candidates. Puis premier coup dur : fracture d’une vertèbre lombaire. Par la suite et alors qu’elle poursuit son ascension malgré tout, Misty Copeland se transforme en femme pulpeuse aux muscles saillants. Pas classique pour une danseuse. Afro-Américaine avec poitrine et hanches ? On lui conseille de se tourner vers le hip-hop. Nombre de directeurs de castings lui ferment la porte à cause de ce physique hors norme. Pour cause de racisme également.

Mais Misty persévère. En 2002, elle décroche son premier rôle principal dans L’Oiseau de feu. Une fracture du tibia la freine un poil. Mais cinq ans plus tard, elle est nommée soliste. La deuxième soliste afro-américaine de l’ABT en vingt ans. En 2010, elle officie aux côtés de Prince sur la tournée Welcome 2 America. En 2015, elle vit une consécration historique : la jeune femme de 32 ans devient la première danseuse étoile noire depuis la création de la compagnie, en 1937. Mieux, elle est la première danseuse étoile noire de l’Histoire. « J’aimerais montrer qu’une ballerine peut ressembler au monde. On peut atteindre ses rêves. On peut devenir ce que l’on veut si l’on fournit le travail qu’il faut », raconte la jeune femme.

Étiquetté , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam