Réussir comme… Sir Richard Branson

Richard Branson fait partie des 300 personnes les plus riches au monde. Anobli en 1999, propriétaire du groupe Virgin (aussi singulier que lui), d’une île paradisiaque, d’un visage marqué par le sourire, il œuvre aussi pour la planète. L’équipe de SuperChance100.info, le site d’informations sur la méthode de jeu en groupe à l’EuroMillions, revient sur un succès qui n’a pas suivi le chemin le plus simple.

Sir Richard Branson
https://www.flickr.com/photos/dtietphotog/

Ses ambitions : s’amuser, s’enrichir, laisser une planète meilleure

Son but est au départ de parvenir à faire du profit mais en s’amusant. Il ne s’est jamais empêché de suivre une envie que d’autres trouvaient loufoque : nommer son groupe Virgin parce qu’il s’estime vierge à chaque nouveau projet, faire l’hôtesse de l’air à cause d’un pari perdu, voyager dans l’espace. Cela donne un groupe aux activités plutôt disparates : magazine étudiant, vente de disques par correspondance, studio de musique, magasins culturels, transport aérien, soda, téléphonie, Formule 1, salles de sport, finance, banque de sang de cordon ombilical, édition, etc., etc.

De son propre aveu, avoir eu des enfants a changé sa vision des choses. Il souhaite désormais œuvrer à laisser un monde plus propre et plus serein pour les générations futures. Pour cela, il dit donner la moitié de son temps à des organisations à but non lucratif.

Ses moyens : l’anti-conformisme

Imaginez un élève médiocre, parce que dyslexique, s’entendre dire qu’il finira en prison ou milliardaire. Branson est de ceux qui choisissent la seconde voie (même s’il a fait un arrêt d’une nuit par la case prison), mais à sa façon. Et sa façon c’est de casser les codes grâce à sa personnalité. Il touche à tout, réussit parfois, échoue aussi, mais dans ce cas il passe à autre chose, tout simplement.

Son bilan : ce n’est pas fini

Le groupe Virgin continue de s’étendre de tous bords, et à côté de ses activités hétéroclites, Richard Branson finance les Global Elders (les sages universels), un conseil de personnalités influentes initié par Nelson Mandela. Son but est de participer à la résolution des préoccupations majeurs du monde (pauvreté, faim, inégalité…).

Richard Branson a mis ses œufs dans des centaines de paniers différents, un peu comme les membres de SuperChance100 en jouant sur des centaines de grilles d’EuroMillions !

Étiquetté , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam