Un bout de Ferrari à un tout petit prix

À tous ceux qui n’ont pas encore rempli de grille d’Euromillions et donc, qui n’ont toujours pas gagné le gros lot, savez-vous que vous pouvez vous offrir un tout petit bout de rêve ? C’est mieux que rien, tout de même.

L’équipe rédactionnelle de SuperChance100, votre site de jeu en communauté, s’est intéressée à l’entrée en bourse de Ferrari. À presque 70 ans, la marque de luxe italienne a mis les sabots à Wall Street, New York.

Une Ferrari rouge devant la mer.
https://www.flickr.com/photos/gfreeman23/

Cela faisait longtemps que Fiat Chrysler Automobile, son propriétaire, l’avait laissé fuiter. C’est arrivé le 21 octobre dernier. Alors certes, le montant de l’action varie un peu. Mais vous pouvez imaginer l’achat d’un morceau de cheval cabré pour une cinquantaine de dollars, soit 44 euros ! Avouez que cela vous fait quelque chose. Parce que s’offrir ne serait-ce qu’une Ferrari California – l’entrée de gamme – allégerait votre compte en banque de 170 000 euros. Tant que vous ne faites pas partie des heureux gagnants de l’Euromillion, vous conviendrez qu’il est plus sage de parier sur la bourse !

La valorisation de Ferrari avait été estimée à 10 milliards de dollars, soit 8,8 milliards d’euros, par Fiat. Le groupe prévoyait de mettre environ 17 millions d’actions à la vente, ce qui représente 9 % du capital.

Et tout cela pour quoi ? Pas pour le gain financier, non. Ferrari engendre 600 millions d’euros par an avec seulement 7 255 voitures fabriquées. En revanche, s’imposer à New York, c’est un moyen de rappeler quotidiennement à l’Amérique l’existence de la plus célèbre marque automobile du monde. Stratégie ?

Étiquetté , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam