Un réseau de proximité indispensable

L’activité de la Française des jeux (FDJ) améliore la vie des Français de nombreuses façons. Par exemple, elle stimule le tissu économique de la France en proposant aux petits commerces de rejoindre son réseau de proximité. Plus de 32 000 détaillants répartis dans 11 000 communes peuvent développer leurs affaires sereinement grâce au soutien financier de la FDJ.

Photographie de la devanture d'un détaillant FDJ.
https://www.flickr.com/photos/polhill/21319413466

Les points de vente physiques de la FDJ vont-ils disparaître ?

Le réseau physique de la FDJ – composé d’établissements avec des activités très variées comme des bars, des bureaux de tabac, des marchands de journaux et depuis peu des fleuristes – doivent à présent cohabiter avec l’offre de jeu en ligne. Bien que la numérisation des jeux semble plus avantageuse, les ventes réalisées par les détaillants représentent encore plus de 96 % du chiffre d’affaires du groupe. Par ailleurs, la FDJ chouchoute son réseau pour une autre raison.

Des points de rencontre essentiels

En plus d’apporter de l’animation, les jeux de hasard permettent aux buralistes de toucher un revenu complémentaire. Sur chaque grille d’Euro Millions, chaque ticket à gratter, chaque jeu du groupe FDJ, les commerçants touchent une commission de 5 % sur les recettes générées par la vente de ces produits. Pour les marchands de journaux, cette activité représente 56 % de leur chiffre d’affaires. Sans cette rémunération, de nombreux commerces de proximité ne pourraient pas survivre dans ce contexte économique difficile. Sans ces petits commerces, la vie des quartiers disparaîtrait et transformerait les petites communes en ville-dortoir.

D’autres actions menées par la FDJ améliorent le quotidien des Français. On vous en parle dans un prochain article.

Étiquetté , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protected by WP Anti Spam