Une histoire de fesses

Avec ce titre accrocheur, vous serez déçu d’apprendre que cet article ne parlera pas de choses grivoises. SuperChance100, votre communauté pour remporter l’Euro Millions en groupe, s’intéresse aujourd’hui à l’expression populaire qui attribue de la chance à votre fondement.

Photographie d'une sculpture représentant les jambes d'un individu en jeans de dos.
https://www.flickr.com/photos/supermariolxpt

Il est commun d’exprimer le caractère chanceux d’un événement par l’expression « avoir du cul ». Par ailleurs, les personnes dont la flemmardise atteint des sommets avec une vie qui se déroule, malgré tout, sans incident ont « le cul bordé de nouilles ». Votre postérieur agit-il comme un aimant à chance ? Pour comprendre cette liaison entre chance et croupion, il nous faut étudier l’étymologie de ces mots.

Origine

On remarque que le mot cul peut être traduit en argot par d’autres mots. Il est parfois remplacé par le mot « bol » ou encore « pot ». Et ce n’est pas une coïncidence car au XIXe siècle, ces mots étaient employés pour parler du troufignon mais aussi de la chance. Par ailleurs, pour appuyer le fait que le pot ne désigne pas qu’un petit contenant, on retrouve un dérivé de ce mot pour qualifier des fesses généreuses. Il s’agit du mot « popotin ».

Tous les mots faisant allusion au derrière d’un individu semblent être des synonymes du mot chance. Mais d’où vient ce lien ?

Personnage en train de chuter.
http://nosanneeslycee.blogs.dordognelibre.fr/

Peau de banane

Plusieurs explications sont alors possibles. La chance trouve son origine dans l’ancien mot français « cheance » qui signifie « façon de tomber ». Et, en tant que mammifère bipède, lorsqu’il nous arrive de choir en arrière (c’est vraiment pas de pot), notre arrière-train amortit notre chute. De ce fait, un lien se crée entre les mots : chance, tomber et troufignon. Si cette explication vous donne l’impression d’avoir joué au jeu tordu du Kamoulox, vous trouverez sa seconde origine encore plus fantasque.

Coup de bol

On attribue le facteur chance, entre autres choses, à la capacité de fuir et survivre à un danger avec brio. Et lorsqu’il s’agit d’échapper à une situation périlleuse, nos fesses semblent être la dernière proéminence à s’en sortir de justesse. On dit alors « je t’ai sauvé les fesses ». Ainsi, garder son cul intact semble être synonyme de chance.

Pourquoi nos fesses sont-elles chanceuses ? SuperChance100 est curieux de connaître votre avis sur la question. Même s’il semble impossible de déterminer la signification de ce rapprochement entre la chance et ces deux lobes charnus en bas du dos, nous vous conseillons de prendre bien soin de votre corps. Vos fesses pourraient bien être la clé pour tomber sur une grille d’Euro Millions gagnante.

Étiquetté , , , , , ,